[creation site web] [logiciel creation site] [creation site internet] [Accueil]
[Schabziger]
[Généalogie]
[Degré de parenté]
[Ornithologie]
[Contact]
[Links]
[Galerie Photo]
[Genealogie]
[Petit-Lancy (Genève)]
[Les Carroz]
[Canton de Glaris]
[Näfels]
[Glaris Nord]
[Généalogie]

+17.12.2007

Les armoiries des noms:

En outre, on trouve dans les archives du canton de Glaris les 28 tomes de Généalogie rassemblée par Johann Jakob Kubly-Müller. Ces oeuvres montrent tous les noms glaronnais, dès 1600 à ces jours, avec ses descendants et ses liens.

Evidemment, notre planète n'a jamais accueilli plus de 6 milliards d'êtres humains en même temps. Vers 1800, la France comptait environ 29 millions d'habitants, et vers 800, la population de l'Europe entière ne dépassait pas 50 millions d'âmes. La faille dans le raisonnement est tout simplement que nos ancêtres ne sont pas tous distincts : il y a eu des mariages entre cousins plus ou moins éloignés. Bien sûr nous avons tous 2 parents distincts, mais imaginons que mon grand-père paternel et mon grand-père maternel, soit une seule et même personne, auquel cas mes parents sont demi-frère et soeur. Mon grand-père apparaît donc deux fois dans mon ascendance et je n'ai que 3 grands-parents au lieu de 4, 6 arrière-grands-parents au lieu de 8 etc. Ce phénomène s'appelle l'implexe d'ancêtres. Le taux d'implexe ou taux de consanguinité est le rapport entre le nombre théorique et le nombre réel d'ancêtres. Dans mon cas, cela ferait au minimum 1,33 dès la deuxième génération !

Ainsi, quand les historiens remontent l'ascendance de Saint Louis, ils trouvent Charlemagne plus de 500 fois à des endroits différents de l'arbre. Prenez l'ascendance du conte de Paris, Charlemagne s'y trouve plus d'un million de fois !

Plus un milieu est fermé, comme au sein des familles royales, plus le taux d'implexe risque d'être élevé. Celui de d'Alphonse XIII d'Espagne atteint un record : il n'a que 111 ancêtres différents au lieu de 1024 à la 10ème génération, ce qui fait un taux d'implexe de 9,22 !

On dit qu'un Français sur dix descend de Saint-Louis et dans le cas de Charlemagne, ce serait même neuf sur dix. Vous comprenez maintenant pourquoi !

Mes ancêtres et mes descendants

Les lois Suisses ne permettent pas de publier les données de personnes vivantes sans leur consentement. C'est la raison pour laquelle je me limite pour une présentation réduite d'une liste d'ancêtres, afin de démontrer le principe. Je renonce de produire une liste de descendants.


Table d'ancêtres

Implexe

Il s'agit du rapport entre le nombre réel et le nombre théorique d'ancêtres.

Un calcul rapide va nous aider à comprendre le phénomène.

Nous avons chacun deux parents, un père et une mère. C'est une loi biologique à laquelle personne ne déroge, et c'est la première loi intangible de la généalogie. Continuons avec nos grands-parents, au nombre de quatre, puis nos 8 arrière-grands-parents, nos 16 arrière arrière-grands-parents, 32 aaagp, 64 aaaagp, 128, 256, 1024... Quand on remonte d'une génération, chaque individu ayant 2 parents, le nombre d'ancêtres est multiplié par 2. Admettons qu'il y ait 3 générations par siècle, alors au début du XXème siècle naquirent vos 4 grands-parents et à l'époque de Saint-Louis (XIIIème siècle), vous avez théoriquement 4 x2 x2 ... (21 fois) = 8 millions d'ancêtres pour la 24ème génération. Au couronnement de Charlemagne en 800, cela vous fait 34 milliards d'ancêtres !

La généalogie descendante

C'est retracer la descendance d'un individu ou d'un ancêtre commun. Ce genre de recherche sert de base pour la constitution d'un dictionnaire généalogique d'une famille particulière à partir d'un ancêtre commun et en descendant de génération en génération jusqu'à la plus récente.

Numérotation d'Aboville

Cette méthode repose sur un principe unique, les descendants d'une personne reçoivent son numéro auquel on ajoute le numéro d'ordre de naissance et ainsi de suite.

Elle présente deux avantages majeurs :

1. Elle comptabilise les générations : un numéro à 3 chiffres signifie que nous sommes en présence d'un descendant de la 3ème génération, un numéro à 4 chiffres, un descendant de la 4ème génération, etc...

2. Elle reconnaît le chef de famille agnatique qui est le descendant vivant portant le patronyme capitalisant au total des chiffres qu'il a reçu, le nombre le plus faible.

La généalogie est la science qui a pour objet la recherche de l'origine et de la filiation des personnes et des familles.

La généalogie ascendante

C'est retracer ses ancêtres en partant d'un individu (par exemple : soi-même) et en remontant dans le temps de génération en génération.

La généalogie ascendante en ligne directe consiste à retracer un ancêtre unique de notre lignée directe paternelle ou maternelle.

La généalogie ascendante en ligne collatérale consiste à retracer tous ses ancêtres. On la désignera également sous le nom d'arbre généalogique puisque le résultat fait effectivement penser à un arbre.

Numérotation Sosa-Stradonitz

Numérotation la plus utilisée pour la généalogie ascendante,elle consiste à attribuer à chaque ascendant un numéro. Vous portez le n°1 ; Votre père porte le n°2 ; Votre mère porte le n°3 ; Votre grand-père paternel porte le n°4 ; Votre grand-mère paternelle porte le n°5 ; Votre grand-père maternel porte le n°6 ; Votre grand-mère maternelle porte le n°7 etc...

Cette numérotation permet de repérer immédiatement les ancêtres suivant leur sexe, tout les hommes sont numérotés pair et les femmes sont numérotées impair.

fanitz.ch